La bande de Gaza connaissait lundi soir un nouvel accès de fièvre avec une pluie de roquettes palestiniennes en direction d’Israël et des frappes de l’aviation israélienne contre des positions à travers l’enclave, a indiqué l’armée israélienne. Le Hamas a revendiqué les tirs de roquettes.

Dans un premier temps des tirs d’au moins sept roquettes ont été observés tandis que résonnaient au loin des détonations, apparemment provoquées par des frappes israéliennes.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a revendiqué les tirs de « dizaines de roquettes » vers Israël, affirmant dans un communiqué qu’il ripostait à la mort de sept de ses combattants, tués dimanche lors d’un affrontement avec l’armée israélienne.

Nouvelle flambée de violences

Les sirènes d’alerte ont retenti dans de nombreuses localités israéliennes riveraines de l’enclave palestinienne sous blocus, coincée entre Israël, l’Egypte et la Méditerranée.

« Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes à travers la bande de Gaza », a ensuite annoncé l’armée israélienne.

Un porte-parole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a parlé de tir « massif » de roquettes.

Cette nouvelle flambée semble avoir commencé en fin d’après-midi avec un tir en provenance de la bande de Gaza atteignant directement un bus israélien et coïncidant avec une frappe israélienne sur l’enclave palestinienne, sans que la succession de ces évènements apparaisse clairement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here