L

’ancien représentant de la France au concours sera aux côtés du jeune candidat tricolore en Israël où il a longtemps vécu. Certain que Bilal Hassani ira loin, Amir lui apporte son soutien.

« C’est sûr, je serai à Tel Aviv à l’Eurovision. Je soutiendrai Bilal en personne ! »

Amir s’enthousiasme à l’idée de décoller pour Israël afin d’assister à la finale du concours le 18 mai. L’artiste connaît très bien la compétition. En 2016, il a offert une très jolie sixième place à la France avec son tube « J’ai cherché ». Cette fois, Amir sera dans la salle pour encourager Bilal Hassani qui défend nos couleurs.

« Quand j’ai su le lieu, j’ai appelé la délégation française que je connais bien et je leur ai dit Vous allez à Tel Aviv,je veux deux billets pour assister au showet faire la fête avec vous. Pour moi je fais d’une pierre deux coups. Je vis l’événement et je vois mes copains et ma famille, qu’est-ce que je peux demander de plus ? » s’amuse Amir qui a longtemps vécu dans la ville au bord de la mer Méditerranée.

Au milieu d’une tournée de Zénith et la naissance de son fils, Michael, il y a trois semaines, le chanteur de 34 ans, révélé par « The Voice » s’intéresse de très près à la compétition et à Bilal Hassani, qui défend son homosexualité et son look androgyne dans sa chanson « Roi ».

« C’est un exemple pour notre génération, assure Amir. Il assume ses particularités sans en faire des caisses. Pour moi, c’est un pionnier, qui va nous aider à aimer les personnes pour ce qu’elles sont sans aller chercher plus loin. Être aussi atypique et vouloir représenter la France, c’est très fort surtout si jeune, à 19 ans. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here