C

lerc de New York, Abul Baraa Amreeki: Ne prenez pas les juifs et les chrétiens comme des alliés; Le FBI et la police recrutent des informateurs dans des mosquées; L’Islam interdit l’espionnage pour les autorités; Certains érudits disent punissables de mort

L’imam de New York Abul Baraa Muhammad Abdullah Amreeki a prononcé un sermon dans lequel il a cité des versets du Coran qui disaient que les musulmans ne devraient pas prendre les Juifs etLes chrétiens comme alliés. 

#tapourim imam de New York Abul Baraa Muhammad Abdullah AmreekiIl a dit qu’il est très courant aujourd’hui que les musulmans espionnent, surveillent secrètement et “attrapent” d’autres musulmans parce que le gouvernement ou la police les ont menacés ou leur ont offert une incitation, et qu’il est un fait connu que le FBI et la police à New York La ville de York et ailleurs aux États-Unis ont des espions dans chaque mosquée qui sont payés pour inciter faussement les musulmans à faire des déclarations incendiaires. 

Il a déclaré que l’Islam interdit l’espionnage de cette manière et qu’il est interdit de faire rapport sur les activités de prière et de donation des membres de la mosquée. L’imam Amreeki a déclaré que les personnes qui agissent de la sorte se voient infliger une peine plus sévère que les infidèles le jour du jugement dernier. 

Il a précisé que certains érudits ont déclaré que ceux qui espionnent des musulmans pour des non-musulmans devraient être punis de mort, tandis que d’autres spécialistes ont déclaré que seuls les informateurs non musulmans devraient être punis de mort. Le sermon a été prononcé au Rockaway Islamic Center dans le Queens, NY, où Amreeki est l’imam. 

La vidéo a été téléchargée sur la page Facebook du centre et sur la chaîne YouTube d’Amreeki le 25 janvier 2019.

#tapourim imam de New York Abul Baraa Muhammad Abdullah AmreekiAmreeki est née et a grandi à Christian en Jamaica, Queens, NY. Il a été incarcéré à l’âge de 19 ans pour vol qualifié et a passé du temps à l’île Rikers. Il s’est converti à l’islam à l’âge de 20 ans après s’être familiarisé avec l’islam en prison. Selon la biographie sur son site Web, islamsfinest.com, Amreeki est un traducteur arabe-anglais qui a étudié à l’Institut Qortoba pour les études arabes au Caire. Il a également fréquenté le CUNY Medgar Evers College. La biographie indique en outre qu’Amreeki était auparavant l’imam du Islamic Center of SC à Conway, en Caroline du Sud.

Voici des extraits:

[Le Coran dit:] «Oh, vous qui croyez, ne prenez pas le Juif et le Chrétien comme votre soutien et votre aide, car ils sont des aides réciproques. Quiconque les prend comme alliés devient l’un d’entre eux.

[…]

Les musulmans espionnant les musulmans, pour aider les non-musulmans contre les musulmans… [C’est] quelque chose qui est très courant de nos jours. Alla a dit dans le Coran: “Oh, vous qui croyez, ne prenez pas mon ennemi et le vôtre comme vos alliés, en leur montrant de l’amitié quand ils ont rejeté la vérité que vous avez reçue.”

[…]

L’espion est celui qui espionne les musulmans et transmet des informations à leurs ennemis, y compris une surveillance secrète ou le piégeage des musulmans, travaillant avec les mécréants…

[…]

L’espion ou l’informateur agit ainsi pour se protéger de crimes ou de menaces de la part de la police ou du gouvernement, ou bien de peur que le gouvernement ne le menace de le condamner à la prison, ou qu’il ne soit expulsé du pays par un coup de pied, ou même qu’il soit aidé un problème ou une crise financière, ou une promesse non tenue d’aider son statut d’immigrant… Il ressort de nombreux procès, notamment à New York et aux États-Unis, que chaque mosquée a un espion ou quelques espions – des informateurs.

[…]

Il est notoire à New York que de nombreux services de police et du FBI le font dans de nombreuses mosquées et dans de nombreux endroits, où des informateurs ont été payés pour inciter les musulmans à faire des déclarations incendiaires – faire des déclarations folles, s’asseoir avec eux, parler de ce se passe dans le monde musulman, parlant de la façon dont les musulmans sont massacrés… Le musulman, il le ressent dans son cœur. «Homme, notre peuple est en train de mourir et est tué…» Et cette personne le piège: «Ouais, peut-être devrions-nous faire quelque chose, peut-être que quelque chose devrait arriver à ces personnes.» Piégeage. Enregistrer cette conversation alors que l’informateur ou l’espion est trompeur et travaille au plan pour piéger les musulmans…

[…]

Ces actions sont interdites dans l’islam. Cela inclut des actions [telles que prendre des photos, prendre des photos de musulmans à l’intérieur de la mosquée] et signaler] qui vient à la mosquée et prie, qui sont ses membres, qui donne des dons, combien d’argent elle collecte, qui donnait sur l’argent, qui recevait l’argent, combien d’argent ils ont eu, qui sont ceux qui ont donné l’argent, qui vont dans les classes à l’intérieur de la mosquée, qui vient à la prière du vendredi, qui donne le sermon, quel était le sermon , en les enregistrant… Et vice-versa… Les gens pensent que l’informateur vient et le fait, mais dans certains cas, c’est la mosquée – l’administration – qui donne cette information volontairement à la police.

[…]

Ils veulent être à l’aise en Amérique, ils veulent vivre à l’aise avec les infidèles, alors ils font ces choses.

[…]

Les hypocrites recevront la pire punition – pire que les infidèles – le jour du jugement dernier.

[…]

Tous les informateurs encourageant des crimes tels que le meurtre de personnes, la destruction de biens et l’attaque d’autres musulmans et non musulmans…

[…]

[Selon certains érudits], le musulman qui espionnait pour les ennemis de l’Islam – la décision pour lui est la mort.

[…]

Abu Hanifa et l’Imam Shafi’I [disent que] il s’en va sans tuer.

[…]

[À leur avis] sa punition est d’avoir été battu.

[…]

Mais s’il prétend être musulman et qu’il n’est pas musulman, sa peine est la peine de mort.

[…]

Beaucoup de gens ne savent pas que même le gouvernement ici les a espionnés. Les mêmes tactiques qu’ils utilisent maintenant sur les musulmans sont les mêmes que sur les personnes noires dans le passé. Les membres des mouvements de défense des droits civils… [Ils] les ont mis en prison et les ont enfermés, à la fois ceux qui étaient violents et ceux qui étaient passifs. [Ils] les ont tous espionnés et ont même détruit une partie de leur mouvement. Ne pensez pas que cela n’arrivera pas aux musulmans. Ne pensez pas que cela n’arrive pas aux musulmans maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here