Israel

D

ans un premier temps, seuls les touristes de l’UE et d’autres pays ayant des accords de vaccination mutuelle avec Israël seront autorisés à entrer dans le pays.

Le gouvernement israélien devrait annoncer que les touristes étrangers seront réadmis dans le pays à partir du 1er novembre. Dans un premier temps, seuls les touristes d’une quarantaine de pays, principalement des pays de l’UE, qui ont des accords de vaccination mutuelle avec Israël, seront autorisés à entrer en Israël.

Seules les personnes qui ont eu au moins deux vaccinations et qui sont à moins de six mois de leur deuxième vaccination, ou qui ont eu la troisième injection, seront autorisées à entrer en Israël. Ces conditions réduiront considérablement le nombre de touristes admissibles.

Les groupes et les touristes individuels seront autorisés à entrer dans le pays.Dans un deuxième temps, Israël espère signer un accord de vaccination mutuelle avec les États-Unis, ce qui permettra l’arrivée de touristes de certains États comme New York et la Californie.

Le ministère de la Santé n’a pas encore décidé s’il exigera que les touristes en provenance des États-Unis subissent également un test sérologique pour déterminer s’ils ont des niveaux adéquats d’anticorps Covid. Le ministère de la Santé comprend qu’un tel test pourrait avoir un effet dissuasif et pourrait ne pas répondre à la demande. Un tel test ne s’appliquera pas aux touristes européens, en vertu de l’accord mutuel avec l’UE.

Comme pour tous les Israéliens retournant en Israël, les touristes étrangers devront présenter un test négatif dans les 72 heures avant d’embarquer sur leur vol et passer un autre test PCR à l’atterrissage à l’aéroport Ben Gourion. Ils doivent rester isolés jusqu’à la réception des résultats de ces tests (dans les 24 heures).

Selon les plans du gouvernement israélien, les touristes en groupes seront autorisés à entrer en Israël même plus de six mois après leur deuxième vaccination. Ces groupes seront limités à un maximum de 1 000 entrants dans le pays par jour et ces touristes devront subir des tests d’antigène à l’entrée des sites qu’ils visitent.

Dans le cadre de ce plan, Israël acceptera les vaccins reconnus par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), y compris les divers vaccins chinois, mais pas le vaccin Spoutnik de la Russie. Le ministère de la Santé a déclaré : « Dès que le plan sera finalisé, nous l’approuverons pour publication de manière organisée. »

Latest Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here